J'ai déposé mon avenir aux portes des temps à venir...
Pas d'idées arrêtées, pas de projets délimités...
Juste des envies, des rêves, des souhaits et des désirs,
Pour dégripper les portes charnières coincées...
La confiance et la certitude de mes choix
Sont l'huile qui viendra à bout de tous les cadenas...
Rien ne sert de poser des verrous sur le futur,
Chaque nouveau mur tombé permet de nouvelles écritures...


L'avenir est une créature fantastique, inventée par notre mental,
Qui n'existe que dans le présent... c'est tout son côté paradoxal...
Dès qu'on y rentre, il cesse d'exister...
Tant qu'on l'attend, il n'a pas de réalité...
Le futur est donc une sorte d'espace temps virtuel,
Dans lequel on ne peut vivre qu'au projectionnel...
Est-ce vivre que de se décaler du réel dans un espace temps inventé ?
Est-ce ressentir la force de vie que d'ainsi l'hypothéquer ?


Je refuse de gâcher l'instant, sur des conjectures imparfaites,
Sur des plans idéaux ou des rodéos mentaux insatisfaisants,
Vivre dans son temps, en déléguant ses doutes et ses tourments,
A d'autres vents, à d'autres moments en économisant sa tête...
Savoir que rien, jamais, ne justifie de perdre confiance,
Que la fin ne justifie jamais les moyens,
Mais que tous les moyens sont en nos mains,
Pour regarder la vie comme une navigation de plaisance...

... LW ...