15 mai 2009

Souriez !...

" Les personnes sincères se contentent souvent de sourire."
J & C Messinger


Parfois les mots sont inutiles... voire superflus...
Quand il y a une communion d'esprit, de sensibilité qui nous permet d'être ce que l'on est...
Quand on n'a rien à prouver, rien à cacher, rien qu'à être vrai...
Quand on a dans le coeur juste la joie du moment présent et rien de plus...

Oui... les personnes sincères n'ont pas besoin de discours pour faire passer leur message
Quand elles ont dans les yeux tout l'éclat de leurs émotions ressenties
Et dans leur cœur, une large fenêtre pour recevoir le soleil des autres qui luit...
Notre propre sérénité découle souvent, ne l'oublions pas, de cette notion de partage...

Malgré la noirceur du monde
auquel on veut nous faire croire, moi je sais...
Qu'il existe, un peu partout alentours, des gens qui se ressemblent...
De tous horizons, tous âges et tous milieux, les mots les rassemblent,
Les envoute et les émerveille, et aussi les fait se taire d'admiration et de respect...

Les mots nous lient, nous relient,
ceux qu'on lit, ceux qu'on écrit, et ceux qu'on dit...
Pourtant ceux qui nous retournent de l'intérieur nous laissent souvent sans voix
Juste avec nos émotions, nos sensations, notre admiration et notre émoi...
Emoi et moi... entre nous, c'est le sourire qui dit le mieux quand on se sent ravis...

Les vrais sourires ne se commandent pas, ils s'imposent d'eux-mêmes... ou pas
Ils sont plus proches de la vérité que tous les mots qu'on invente pour remercier,
Pour dire qu'on aime, qu'on apprécie ou qu'on se sent touchés...
Le sourire est une rime simple et facile qui ne ment pas...

...LW...       


Posté par laurencewitko à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mai 2009

Les yeux grand fermés

 

L'amour n'est ni aveugle ni mal voyant,
C'est un acte volontaire de fermer grand les yeux...
Pour entretenir nos rêves et nos désirs fougueux,
Indépendamment de tout réel existant...

Le regard est un nichoir où couvent nos histoires
Avant de prendre envol vers leur espoir...
Les jeux de l'amour n'y doivent rien au hasard,
Quand l'œillade s'érige en maitre du traquenard
Et que nos silences ostentatoires sont bien plus bavards
Que tous les discours qu'on pourrait avoir...

Que la pupille s'agrandisse, et que l'iris s'épice,
De l'effronterie complice qui annonce les prémices,
D'une suite annoncée avec malice en coulisse,
Et l'on imagine déjà cette nouvelle esquisse,
En tête, in extremis, de notre love box office,
Nul besoin de Live Box pour se connecter au délice...

L'amour ne cherche pas la rime du toujours,
Quand il savoure dans le contrejour,
Le velours de l'œil qui s'enamoure,
Promettant de son glamour, un parcours
Dont l'imagination dessine les contours,
Et que le regard accueille et défie sans détour...

Ce n'est qu'ensuite que l'amour feint de ne pas voir
Quand sorti de sa préhistoire, et des secrets de son boudoir,
Il se met à la barre d'un voyage en duo et en balançoire,
Entre réel et illusoire, confronté à son histoire,
Il rue dans ses brancards, met ses bécarres,
Et préfère se voiler le regard...

L'amour n'est ni aveugle ni mal voyant,
C'est un acte volontaire de fermer grand les yeux...
Pour entretenir nos rêves et nos désirs fougueux,
Indépendamment de tout réel existant...

Les yeux grands fermés pour garder le cœur bien ouvert,

Et ne pas se laisser troubler par les courants d'air,
Qui pourraient faire que le sentiment s'altère...
Les yeux grands fermés pour que la raison se modère,
Et que domine l'envie sincère et nécessaire,
D'apprécier de l'amour toute sa lumière et son mystère...

L'amour n'est ni aveugle ni mal voyant,
Mais pour passer les caps délicats,
Il faut porter volontairement parfois,
Des verres teintés par dessus ses montures de sentiment...


...L.W...


 

Posté par laurencewitko à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]